Naissance et mort d'un écrivain


Flora Wellmann


John London

Mystères, polémiques et questions entourent le berceau et le cercueil de Jack London. Sa destinée fut celle d'un météore dont l'origine et la fin ont toujours fait l'objet d'interprétations romanesques.

Quand Jack London naît à San Francisco, sa mère tente de se suicider. Abandonnée par son amant WH Chaney, Flora Wellman est désespérée. Cette jeune femme bien élevée mais nerveuse et instable aurait été convertie au spiritisme et à l'astrologie par Chaney. Mais cet amant bizarre, ne voulant pas d'enfant, la chassa. D'où la tentative de suicide.

Quelques mois plus tard, John London, un veuf chargé de famille, ancien soldat de la guerre de sécession, épouse Flora et reconnaît l'enfant. Jack London retrouvera la trace de Chaney qui ne voulut jamais reconnaître sa paternité. Pour Jack, son vrai père fut John London, celui qui lui donna son affection et l'éleva.

Le 22 novembre 1916, on retrouve Jack London dans le coma, une seringue près de lui. Le constat de décès parle d'une crise d'urémie fatale. London se soignait lui-même à la morphine. George sterling, son ami, a parlé de suicide, suivi par François Lacassin. Mais London était heureux, ne buvait plus depuis deux ans et avait invité sa fille pour le lendemain.

La crise d'urémie fut-elle très violente ? C'est possible. Récemment, un rhumatologue de l'université de Cleverland a évoqué la possibilité de complications du lupus, maladie dont London semblait atteint sans le savoir.



Textes : Noël MAUBERRET - Photos : Collection Winifred KINGMAN

Accueil | News | Association | Découvrir | Forum | Oeuvres principales | Tout savoir | Boutique | Liens

Tous droits réservés © jack-london.fr 2006-2007 | Contactez-nous | 1121762 visiteurs